Amie du Musée Fabre

Publié le par Aelghir

 

Me voici Amie du Musée Fabre puisque je viens de prendre la carte des Amis du Musée Fabre.( entrée gratuite pour les expo, visites d'ateliers, conférences, voyages (heu, ça ce n'est pas trop pour moi, à 1200 euros la visite d'Istanbul et de ses musées, hum hum !)

 

Petit blabla sur le musée Fabre à Montpellier :

De riches collections permanentes

De superbes expositions temporaires parfois uniques en France (Les Impressionnistes des musées d'Amérique, Courbet, Cabanel, Mucha, etc... )

Un musée magnifiquement rénové

(le musée porte le nom d'un peintre local qui fit don du lieu et de sa collection à la ville de Montpellier.

 

 

musee fabre

 

Le célèbre tableau : La rencontre  ou  Bonjour Monsieur Courbet. C'est le tableau emblématique du musée Fabre. Courbet s'est rendu à Montpellier sur l'invitation du très fortuné Alfred Bruyas (au centre). Passionné de peinture, ce jeune bourgeois s'est vite rendu compte qu'il valait mieux pour lui faire carrière comme mécène que comme peintre. De plus, il n'avait pas peur de s'intéresser à des peintres contestés à l'époque, comme Courbet. Grâce à lui, le musée Fabre possède de nombreux  Courbet ainsi qu'une série impressionnante de portraits de Bruyas par des grands peintres. Notre riche bourgeois adorait se faire portraiturer. 

 

 

tableau-courbet-musee-fabre

 

 Les fameuses Baigneuses qui ont provoqué le scandale au Salon de Paris. on dit que l'impératrice Eugénie a frappé d'un coup d'ombrelle offusqué le grasouillet popotin de la baigneuse.

 

Les Baigneuses-Courbet

 

C'est vrai que ça changeait des déesses nues et lisses des peintres dit "pompiers" comme Cabanel.

Ce Montpelliérain de famille modeste  fut encouragé très tôt et envoyé à Paris pour parfaire son talent. 1er Prix de Rome, il connut un considérable succès à son époque (peintre favori de Napoléon III, des riches Américaines, peintre de sujets bibliques, antiques (Plusieurs Péplums se sont inspirés de ses tableaux pour leurs décors), il fut décrié par Zola et jeté après sa mort dans une sorte de purgatoire dont l'exposition qui vient de lui être consacré à Montpellier (la première) contribue à le sortir.

 

La très célèbre Vénus de Cabanel.

 

 

cabanle

 

L'Ange déchu   de  Cabanel, aussi

 

A. Cabanel,

 

 

Un autre peintre local, Frédéric Bazille, ami et soutien financier des impressionnistes. Malheureusement, ce grand jeune homme brun a disparu prématurément, tué au cours de la bataille de Baune le Rolande en 1871.

 

Vue de Castelnau de Bazille

 

image fabre bazille

 

 

Je n'ai pas pu résister à cet Achille du plus bel effet (comique?) on est en plein dans l'art pompier

 

La colère d'Achille de  Bénouville (un condisciple de Cabanel)

250px-Leon Benouville The Wrath of Achilles

 

Je préfère nettement ce jeune homme aux rubans  de Sébastien Bourdon

 

bourdon3.jpg

 

L'exposition sur Alfons Mucha m'a beaucoup plu, mais je le préfère en tant qu'affichiste plutôt que peintre. J'aimerais réaliser un portrait de ma fille aînée dans ce style qui convient bien à son physique.

 

Mucha-4.jpg

 

 

 

Le Musée Fabre possède une importante collection de peintres locaux. Et j'ai le plaisir de détenir, par héritage,  deux tableaux de peintres qui y sont exposés : un  tableau de Raoul J Lambert  (pas celui-ci... mais aussi des barques, il faut que je le photographie, tiens) et un autre de Georges Dezeuze (mon préféré entre tous : un paysage sur lequel repose une merveilleuse clarté de fin de journée d'été, avec des ombres bleues s'allongeant sur la routen un village blanc au loin, et des collines mauves d'une douceur prégnante)

 

Les Barques  Lambert

 

barques.jpg

 

 

 

deuzeze

Publié dans Tableaux

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

JeanPaul42 25/10/2011 14:23


J'ai beaucoup apprécié l'expo sur Odilon Redon en Septembre.
L'ensemble de ce musée est intéressant.


Aelghir 25/10/2011 15:27



belle expo, belle scénographie. J'ai découvert un peintre que je méconnaissais, la dimension de l'imaginaire et du rêve m'ont plu. J'ai beaucoup aimé ses couleurs (en particulier les panneaux de
décoration). Il me reste à visiter l'abbaye de Fontfroide dans laquelle il a peint le décor de la bibliothèque.


Quant au musée Fabre, il occupe la 11 ème place des musées nationaux et la 5ème pour la province.



Binh An 25/02/2011 18:42


Merci pour cette bien agréable visite. Excellentes photos sur les tableaux que je ne connais pas. C'est délicieux d'avoir la tranquillité et l'espace. Ici (Paris) c'est la foule et la folie!


Aelghir 27/02/2011 16:47



Le Musée Fabre est l'un des plus riches de France, depuis sa rénovation, de superbes expo ont lieu qui attire beaucoup de monde, même de l'étranger comme ce fut le cas pour les Impressionnistes
des Musées américains. On se marchait sur les pieds !


Mon rève : le Louvre... la seule fois où je suis "montée" à Paris, les gardiens de musées faisaient grève... grrrrrrr !



Heli 26/01/2011 15:20


Oh super ton assiette chez Joe Skull! Qu'est ce qu'on mange bien à cette table! bises


Aelghir 26/01/2011 18:26



La tienne n'est pas mal non plus ! Je l'ai reconnue tout de suite !


Biz



François Mahé 24/01/2011 17:30


Merci de votre visite sur le blog j'ai apprécié votre visite de musée, je voudrais comme même avoir une pensée amicale pour Cabanel et son ami Bougereau. ils représentaient l'art officiel, ce qui
était insupportable aux impressionnistes qui maintenant sont devenus les tenants del'art officiel, Quel insolent se permettra de ne pas révérer Monet qui fut l'ami de Clemenceau ou Renoir , le roi
des dessus de boites de chocolat.Certes les nus de Cabanel ont un coté guimauve , comme le pensait Zola, mais je dois dire que nombre de peintres actuels , connus ou non, auraient grand avantage a
avoir une telle technique et un tel dessin, Amitiés


Aelghir 24/01/2011 23:42



Pas de problème pour la pensée amicale. J'aime bien Alexandre Cabanel. Il avait beaucoup de talent, reconnu très jeune (voir son autoportrait à l'âge de treize ans.) Ses portraits "américains"
montrent qu'il était un maître du genre. Ses dessins préparatoires pour ses grands tableaux sont magnifiques ! J'ai justement à portée de main le catalogue de l'exposition "Alexandre Cabanel. La
tradition du beau" un superbe livre de 500 pages, un vrai régal. Dommage que je doive le rendre à la médiathèque ! Et puis Cabanel est natif de Montpellier, comme moi !


Amitiés