Poèmes

Publié le par Aelghir

                                L’Autre

 

Quel crime ai-je commis qui m’accuse et m’impose,

Hors de mon droit chemin, l’indiscrète présence ?

En souverain déchu de ma propre existence,

À quel renoncement cette intrusion m’expose ?

 

 

Captif contre mon gré de l’amour qui m’élit,

Je me vois investi, confrontant ce visage,

Du rôle impératif d’irrécusable otage.

À ce ravissement, l’hostilité s’allie.

 

 

Je ploie sous le fardeau d’aimer à contrecoeur.

La passion me contraint et me veut vulnérable.

Son rusé dénuement ouvre à l’inéluctable

Ma quiète indifférence et raille ma douleur.

 

 

D’un amour éprouvant, je suis l’unique cible.

Pourrai-je pardonner de devoir accepter

La sentence rendue afin de me dompter ?

Je me révolte en vain contre l’irréversible.

 


 

 

                               Sonnet enneigé


 

Écoute comme en songe, au long de notre errance,

Les notes suspendues sur la portée du vent

Du soyeux bruissement de la neige qui danse

Et se pose sans bruit sur les tombes en rang.

 

 

Nous passons indécis auprès de tant d’absences

Que le temps investit d’un linceul froid et blanc

Et les noms effacés opposent leur silence

Aux inquiètes questions qui glacent notre sang.

 

 

Nous rebroussons nos pas entre les stèles nues.

Dans le chemin ancien des gisants inconnus,

Mon rire sonne faux, soudain tu me fais taire.

 

 

Sous le marbre muet, nous dormirons trop tôt,

  Et serons étendus sous cet épais manteau.

Alors ? En attendant, fuyons ce cimetière !

 


 

Deux poèmes écrits pendant une surveillance de concours ( centrale supélec... je ne risquais pas de me ploger dans les sujets de math, physique, chimie super ardus )

Publié dans Poèmes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Etsivousosiez 11/12/2011 15:09

Peut-on se contraindre à l'amour? A un amour cruel? Je l'ai vécu cela est destructeur, terriblement douloureux, j'y ai perdu mon âme, et le peu qui me donnait envie de vivre! Nourrissant un monstre
d eperversité qui s'est repu de la souffrance infligée :-)

Aelghir 11/12/2011 18:18



Je le pense aussi bien que ne l'ayant pas, fort heureusement, expérimenté. Mais j'ai connu quelques personnes plus ou moins proches prisonnières d'un amour destructeur ou à tout le moins
malheureux.


Quant à ce poème, j'ai simplement puisé mon inspiration dans un texte philosophique.



ninou 27/07/2011 21:39


un petit coucou se là fais bien longtemps que je n'étais pas passé chez vous amitiés ninou


Aelghir 28/07/2011 09:01



Bonjour, merci pour la visite !


J'ai fait un petit tour par chez vous mais je n'y ai pas trouvé de nouvelles fraîches !